Réglementation récupération d’eau

lm015757-1La réglementation sur la récupération de l'eau de pluie

Vous envisagez de récupérer l’eau de pluie ?

C’est une bonne nouvelle compte tenu des avantages de cette nouvelle façon de faire des économies mais sachez que c’est une pratique qui est encadrée par une réglementation et que l’on ne peut pas faire ce que l’on veut et que l’on est donc tenu à des obligations.

Pour ne pas faire d’erreurs et faire les mauvais choix il vaut mieux faire appel à un professionnel qui connaît la réglementation par cœur et qui pourra vous guider dans vos décisions.

Pour cela, il suffit de faire un devis en ligne pour être en contact avec un professionnel de votre région.

Je vais quand même vous donner quelques explications sur la réglementation qui encadre la récupération des eaux de pluie.

Obtenir 3 devis gratuitement et rapidement

La réglementation en quelques mots

Vous ne le savez peut-être pas mais un arrêté datant du 21 aout 2008 encadre la récupération des eaux de pluie et à leur usage à l’intérieur comme à l’extérieur.

Il a pour but d’éviter la multiplication des mauvaises installations.

Il définit donc toutes les composantes d’une installation conforme.

  • Les utilisations autorisées

Vous avez l’autorisation d’utiliser l’eau de pluie pour les utilisations extérieures comme l’arrosage et le lavage des véhicules.

Elle peut également être utilisée pour l’alimentation des chasses d’eau ou pour laver les sols de votre habitation.

Il est aussi possible de récupérer l’eau de pluie pour son lave-linge.

On peut enfin utiliser cette eau gratuite et abondante pour des usages professionnels et industriels tant qu’ils ne demandent pas l’usage d’une eau potable.

  • Les bâtiments qui sont concernés par cette réglementation

Cet arrêté s’adresse à l’ensemble des bâtiments et ce, qu’ils soient ou pas raccords à un réseau public d’eau potable.

L’eau de pluie est par contre interdite à l’intérieur des établissements de santé, sociaux et médicaux-sociaux et d’hébergement de personnes âgées.

L’interdiction est également valable dans un cabinet médical, dentaire, dans les laboratoires d’analyses médicales et dans les établissements de transfusion sanguine.

Elle est bien sûr également interdite dans les écoles maternelles et élémentaires ainsi que dans les crèches.

Obtenir 3 devis gratuitement et rapidement

Quelles sont les principales règles techniques de cette réglementation ?

Voici les règles techniques les plus importantes :

  • Il est interdit de raccorder un réseau de pluie à un réseau d’eau potable, de manière temporaire ou permanente.
  • Il est obligatoire de fixer une plaque de signalisation «  eau non potable » à proximité de chaque point de récupération d’eau de pluie et de chaque WC alimenté par cette eau.
  • Une fiche de mise en service rédigée par la personne responsable de l’installation doit attestée de la conformité de la réglementation en vigueur.
  • Un pictogramme « eau non potable » doit être mis en place à l’intérieur des bâtiments pour les canalisations de distribution. Il doit se trouver à l’entrée et à la sortie des vannes et des appareils ainsi qu’aux passages de cloisons et de murs.

Si vous êtes propriétaire d’une habitation avec récupérateur d’eau de pluie, vous devez :

  • Entretenir les équipements régulièrement
  • Vérifier tous les 6 mois la propreté des équipements, l’existence de la signalisation des réseaux et des point de récupération de l’eau de pluie et au bon fonctionnement de l’installation.
  • Nettoyer une fois par an les filtres, vidanger, nettoyer et désinfecter la cuve, établir un carnet sanitaire et informer les occupants des fonctionnements des équipements.

Obtenir 3 devis gratuitement et rapidement